Édition 2018

C’est à Bordeaux que les 48H de la Pige débarquent pour leur huitième édition, sur le thème : « Osons ! »

Comme chaque année, il y aura beaucoup à faire et à voir pour les 200 participants attendus ! Pigistes et indépendants des médias pourront ainsi :

• rencontrer des rédacteurs et des rédactrices en chef présents pour détailler leurs besoins et leur manière de travailler avec les pigistes. Certains proposent même des tremplins de la pige.

• acquérir des compétences nouvelles : les 48H continuent de proposer des ateliers de formation courts sur des outils et techniques utiles à l’exercice du journalisme afin de maintenir et/ou développer nos compétences, préserver notre employabilité et répondre aux évolutions de la presse.

• trouver son binôme : un speed-dating est organisé cette année pour permettre aux rédacteurs et rédactrices de rencontre le ou la photographe avec qui développer des projets… Et réciproquement !

Le programme

  • access_time09h00 – 10h30 : Accueil et inscription des participants

  • access_time10h30 – 11h00 : Ouverture en plénière : le mot des co-présidentes Lucie Tourette et Ludivine Loncle

  • access_time11h00 – 13h00 : Les ateliers du matin : les inscriptions se feront sur place
    keyboard_arrow_down

    Atelier 1 : Bien démarrer à la pige en faisant valoir ses droits – Anne Bideault et Émilie Gillet, journalistes pigistes

    Chaque année, les 48H de la Pige proposent un atelier « Bien débuter à la pige en connaissant ses droits ». L’objectif est de donner les informations pratiques à des pigistes débutants, afin d’initier de nouvelles collaborations dans les meilleures conditions possibles. Comment contacter une rédaction, se présenter, proposer des sujets ? Quels sont les modes de paiement légaux, que faire en cas de commande non payée, comment décrypter son bulletin de salaire ?

     

    Atelier 2 : Faire fructifier ses piges en faisant valoir ses droits – Emmanuelle Souffi et Clémence Dellangnol, journalistes pigistes

    L’objectif de cet atelier destiné aux pigistes qui ont envie de s’installer dans ce mode d’exercice du journalisme est d’apprendre à durer. Comment fidéliser ses employeurs et en trouver de nouveaux ? Comment ré-utiliser la matière d’un reportage ou d’une enquête à bon escient ? Comment se prévaloir de son expérience dans un domaine pour s’aventurer dans d’autres types de médias ? Dans le même temps, comment faire valoir ses droits lorsqu’on est pigiste régulier ou régulière dans un titre : baisses de commandes, changement d’actionnaires, participation à la vie des entreprises, etc.

     

    Atelier 3 : Quand les pigistes gagnent aux Prud’hommes – Emmanuel Tordjman, avocat spécialisé dans le droit de la presse, avocat de Mediapart dans le procès intenté par Vincent Bolloré au site notamment.

    Comment faire valoir ses droits de journaliste pigiste face à un employeur en cas de baisse de commandes, de licenciement, de clause de conscience ou de cession, de rémunération non versée, de prime d’ancienneté non prise en compte, etc.

     

    Atelier 4 : Rôder son organisation – Marianne Rigaux et Catherine Stern, journalistes pigistes

    Le but de cet atelier est de fournir des clés pour une bonne organisation de sa vie de pigiste. Comment organise-t-on sa veille d’informations ? Quels sont les bons outils numériques pour tenir son échéancier, vérifier le paiement de ses commandes ? Comment bien travailler en équipe avec d’autres ? Sans oublier les règles d’une bonne conciliation entre la vie personnelle et la vie professionnelle.

     

    Atelier 5 : Rester un pigiste en bonne santé – Jennifer Mendes, CMB et Marianne Cholet, Audiens

    Écrire ses piges en pyjama sur son canapé, est-ce un problème pour le dos ? Jennifer Mendes, ergonome et psychologue du travail vient nous donner des conseils pour aménager au mieux notre poste de travail. Notre complémentaire santé nous coûte un bras et nous ne comprenons rien aux taux de remboursement ? Marianne Cholet, Audiens, nous expliquera le dispositif innovant créé par les syndicats et les employeurs pour permettre à tout journaliste rémunéré à la pige d’accéder à une couverture santé de qualité, au meilleur tarif.

     

    Atelier 6 : Créer un collectif et le faire vivre – Sébastien Daycard, journaliste rédacteur et réalisateur, et Jéromine Derigny, photographe, membres du collectifs Argos ; Eric Delon et Sophie Boutboul, membres du collectif Les Incorrigibles.

    Créer un collectif de pigistes permet de bénéficier d’un groupe de soutien mutuel mais aussi de monter des projets au long cours. Le rôle d’un collectif va de la simple location d’un lieu partagé à la réalisation de sujets communs. Comment s’organisent les collectifs ? Retour d’expérience des Incorrigibles et d’Argos sur le fonctionnement associatif, la valorisation du travail accompli et le montage/portage de projets en binôme ou en collectif. Les collectifs de journalistes sont des structures toujours plus nombreuses en France, qui répondent à la crise de la presse en fourmillant d’idées, de projets et parfois en allant chercher des financements pour produire et diffuser.

     

    Atelier 7 : Comment se lancer dans l’écriture d’un livre ? – Leïla Minano, auteure de La guerre invisible, révélations sur les violences sexuelles dans l’armée française,  co-écrit avec Julia Pascal (Les Arènes, 2014) et de Le Sacrifice de Palmyre (Grasset, 2016).

    Cet atelier intéressera les pigistes qui ont envie de passer de la rédaction d’articles à celle de livres. Comment savoir si un sujet vaut un livre ? Nous sentons nous vraiment de le faire ? Quelles sont les différences entre la construction d’un livre et celle d’un papier ? Comment démarcher une maison d’édition ? Qui contacter ? Et avec quel type de synopsis ? Comment négocier un à-valoir correct ? Voici quelques-unes des questions auxquelles la journaliste Leïla Minano se propose de répondre.

     

    Atelier 8 : Écrire et réaliser un documentaire de création : démarches, stratégies de financement – Abraham Cohen, conseiller, documentaliste pour l’association Vidéadoc

    Une idée de documentaire de création nous tient à cœur mais nous ne savons pas comment la concrétiser ?
    Il existe de nombreuses aides à l’écriture, à la production et même à la post-production. Avant d’entrer dans le labyrinthe des aides et des résidences, assistons à cet atelier très pratique où seront développées, notamment, les questions suivantes : quels sont les enjeux de l’écriture d’un projet de film documentaire ? À quel moment déposer un dossier de demande d’aide à l’écriture ? Comment s’adresser à une société de production ? Que pouvons-nous en attendre ? Que doit contenir un contrat d’auteur-réalisateur ? Quels sont les principaux circuits de financement et quelles sont leurs logiques respectives ? Quelles stratégies adopter pour la diffusion ?

     

    Atelier 9 : Enquêter au long cours – Cécile Andrzejewski et Delphine Bauer, journalistes pigistes et membres du collectif Youpress, autrices de l’enquête Zero Impunity

    Cet atelier est destiné aux pigistes qui ont envie de se lancer dans l’enquête au long cours et permettra de répondre à leurs interrogations. Organisation de planning, gestion du stress, modulation de l’effort sur la durée, possibilités de financements, relation avec les sources, plus-value du rôle du pigiste… Ces différentes questions (et bien d’autres !) seront abordées.

     

    Atelier 10 : Comment lutter contre les discriminations dans les médias ? – Florian Bardou et Manon Walquam, de l’Association des journalistes lesbiennes, gays, bi.e.s et trans (AJL), Hélène Guinhut, association Prenons la Une

    Comment les médias parlent des femmes ou des personnes LGBT + ? Quels sont les stéréotypes les plus courants et comment les éviter ? Comment parler du coming out d’une personne trans ? Des violences faites aux femmes ? Pour répondre à ces questions, ces associations ont développé des outils simples et concrets.
    L’atelier abordera également la question des discriminations que peuvent subir les journalistes femmes ou LGBT +. Inégalités salariales, sous-représentation dans les postes à responsabilité, cyberharcèlement : comment réagir quand nous sommes concerné-e-s ? La façon dont nous pouvons nous défendre sera abordée, quand nous sommes pris à partie sur Internet ou stigmatisé-e à l’intérieur d’une rédaction.
    L’atelier s’adressera à toutes celles et ceux qui s’intéressent aux questions liées aux genres et aux minorités, ainsi qu’à tous les pigistes qui veulent écrire sur ces sujets.

     

    Atelier 11 : Comment financer sa formation ?– Thomas Delemer, chargé de coordination, service au pariculier, Afdas, Nouvelle Aquitaine.

    Cet atelier sera organisé en deux temps. Il sera d’abord fait le tout de la question sur l’accès à la formation professionnelle continue et son financement, le CPF, la recherche de formation, l’élaboration d’un projet professionnel notamment par le biais du conseil en évolution professionnelle. Dans un second temps, le représentant de l’Afdas répondre aux questions des participants de l’atelier, au regard de leur situation professionnelle.

  • access_time13h00 – 14h30 : Déjeuner

  • access_time14h30 – 16h00 : Les ateliers de l’après-midi : les inscriptions se feront sur place
    keyboard_arrow_down

    Atelier 1bis : Bien démarrer à la pige en faisant valoir ses droits – Bénédicte Weiss et Clémence Dellangnol, journalistes pigistes
    L’objectif est de donner les informations pratiques utiles à des pigistes débutants, afin d’initier de nouvelles collaborations dans les meilleures conditions possibles. Comment contacter une rédaction, se présenter, proposer des sujets ? Quels sont les modes de paiement légaux, que faire en cas de commande non payée, comment décrypter son bulletin de salaire ?
    Apportez vos fiches de paie si vous le souhaitez !

    Atelier 2bis : Faire fructifier ses piges en faisant valoir ses droits – Eric Delon et Pablo Aiquel
    L’objectif de cet atelier destiné aux pigistes qui ont envie de s’installer dans ce mode d’exercice du journalisme est d’apprendre à durer. Comment fidéliser ses employeurs et en trouver de nouveaux ? Comment ré-utiliser la matière d’un reportage ou d’une enquête à bon escient ? Comment se prévaloir de son expérience dans un domaine pour s’aventurer dans d’autres types de médias ? Dans le même temps, comment faire valoir ses droits lorsqu’on est pigiste régulier dans un titre : baisses de commandes, changement d’actionnaires, participation à la vie des entreprises, etc.
    Yann Kerveno
    Atelier 12 : Être présent sur le web – Yann Kerveno, journaliste, community manager et producteur de contenus pour les réseaux sociaux
    Pourquoi créer et administrer son propre site internet ? Comment assurer son branding sur les réseaux sociaux ? Quelle plateforme choisir ? Sur quels réseaux sociaux communiquer ? Combien de temps cela prend-il ? Parce qu’aujourd’hui nous sommes confrontés à des carrières forcément fluctuantes il est indispensable de maîtriser notre image numérique. Technique, organisation, contenus, risques et périls, rien ne sera oublié !

    Julie Lallouët-Geffroy
    Atelier 13 : Protéger ses sources à l’ère du numérique – Julie Lallouët-Geffroy, pigiste spécialisée dans les questions environnementales et agricoles et Mathieu Goessens, ingénieur en télécoms et réseaux au sein de l’IMT Atlantique et membre de l’association Nothing2Hide
    Protéger ses sources est l’un des premiers devoirs du journaliste, comme le rappelle la charte de déontologie de la profession, mais comment s’y prendre à l’ère d’Internet ? Proposé en duo par une journaliste et un informaticien, cet atelier présente notamment des outils et des méthodes afin de vous permettre de travailler de manière autonome et sécurisée. Après un retour sur les mécanismes d’Internet, un ensemble de techniques et d’outils efficaces, reconnus, et simples d’utilisation vous seront présentés. Parce que toutes les sources et tous les reportages ne se ressemblent pas, il est nécessaire de s’adapter à chaque situation. Nous analyserons ensemble des cas concrets qui nécessitent une protection adaptée.

    Atelier 14 : Libérer notre écriture – Pascal Perrat
    Autodidacte, car dyslexique, Pascal Perrat est pourtant reconnu comme un mentor de l’écriture sous toutes ses formes. La plupart des écoles de journalisme et des ateliers d’écriture s’inspirent de son best-seller : Libérer son écriture et enrichir son style. Des générations de journalistes ont participé aux stages et ateliers d’écriture créative qu’il a créés pour le CFPJ et d’autres structures.

    Atelier 15 : Oser se spécialiser – Laëtitia Bonnet-Mundschau, pigiste à Bordeaux, Emmanuelle Souffi, pigiste à Paris pour Le Journal du dimanche et et Cécile Michaut (journaliste scientifique).
    Cette table-ronde réunit trois pigistes spécialisés dans trois domaines très différents : les emballages alimentaires, les sciences et le social. Avaient-ils au départ la formation correspondant à leur spécialisation actuelle ? Pourquoi se sont-ils spécialisés ? Avec quels types de titres travaillent-ils : grand public, spécialisés ou les deux ?
    Leïla Minano
    Atelier 16 : Comment répondre et se prémunir de l’attaque en diffamation – Leïla Minano, journaliste pigiste et Emmanuel Tordjman, avocat spécialiste du droit de la presse et avocat de Mediapart dans le procès intenté par Vincent Bolloré notamment.
    Les médias sont régulièrement attaqués en justice pour diffamation et le pigiste doit savoir ce que dit la loi à ce sujet. Cet atelier sera très pratique : nous parlerons d’écriture (comment écrire son article, de manière à ce qu’il soit le moins attaquable possible), de protection des sources et de rapport avec le média (ce qui relève du média/du pigiste). Si vous souhaitez parler de vos articles en cours, n’hésitez pas à venir avec vos papiers ou vos questions. Le but de l’atelier sera d’essayer de comprendre comment enquêter et écrire pour avoir le moins de risque possible d’être attaqué (ou au moins le moins de risque possible de perdre, lorsque l’on se fait attaquer).

    Atelier 17 : Piger pour la presse québécoise (présenté par l’Office franco-québécois pour la jeunesse) – Raphaëlle Corbeil et Anabel Cossette Civitella, membres de l’AJIQ (Association des journalistes indépendants du Québec), et Maxime Bilodeau, journaliste membre de la FPJQ (Fédération professionnelle des journalistes du Québec).
    Nous avons envie de proposer des sujets à des médias québécois mais nous ne les connaissons pas bien ? Deux journalistes pigistes du Québec nous présenteront un panorama de la presse québécoise : quels journaux font travailler des pigistes ? Quelles sont leurs lignes éditoriales ? Quels sont leurs tarifs ? Quels sujets les intéressent ? Comment les contacter ?
    Philippe Hufschmitt
    Atelier 18 : Le pigiste et Pôle emploi – Philippe Hufschmitt, consultant
    Les pigistes sont souvent aussi demandeurs d’emploi. Difficile de trouver son chemin dans le labyrinthe de la réglementation de l’assurance chômage, horriblement complexe… y compris souvent pour certains conseillers Pôle Emploi. S’y retrouver demande du temps et des connaissances pointues. Quels sont les droits des pigistes en terme d’assurance chômage ? Premier conseil de Philippe Hufschmitt, ancien directeur d’agence ANPE, aujourd’hui référent juridique et consultant RH : éviter Google ! Son expérience lui permet de bien connaître la réglementation et de conseiller les personnes en fonction de leur situation, particulière.

    Atelier 19 : Créer un média ? Médor : réussites et gamelles d’un jeune magazine belge – Olivier Bailly, cofondateur de Médor et pigiste
    En 2012, une dizaine de personnes, dont des journalistes indépendants, se réunissent pour exprimer leur fatigue du monde de la presse. Leur idée : créer un média. Papier. Ne parlant que de la Belgique. Sans subsides. Quasi sans pub. Et tout le monde est payé dès le premier numéro. Ben voyons.
    Deux ans plus tard. Le média, Médor, se crée en coopérative. Chaque fondateur y investit… 160 euros. En 2015, le magazine sort son premier numéro. Objectif : 4000 exemplaires. Ventes : 10 000.
    Retour sur le parcours du média belge Médor, ses réussites et ses gamelles. Que retenir de cette création par des journalistes ? Et une question : est-ce transposable en France ?

  • access_time16h00 – 16h30 : Pause

  • access_time16h30 – 18h30 : Interventions en plénière, animation Emilie Gillet et Véronique Hunsinger

  • access_time16h30 – 16h45 : Intervention en plénière de Marianne Cholet, Audiens
    keyboard_arrow_down

    Elle présentera notamment le nouveau régime de complémentaire santé mis en place en janvier 2016 ainsi que les dispositifs de prévoyance (décès, invalidité, incapacité de travail, maternité) et de retraite complémentaire propres aux pigistes.

  • access_time16h45 – 17h00 : Interventions des associations amies de Profession : Pigiste : Association des journalistes lesbiennes, gays, bi.e.s et trans (AJL) et Prenons la une, Collectif Pigeons !

  • access_time17h00 – 18h30 : L’éducation aux médias, quelles opportunités pour les pigistes ?
    keyboard_arrow_down

    Différentes initiatives existent ou se mettent en place pour favoriser l’éducation aux médias : ateliers, semaine de la presse à l’école, résidences de journalistes, etc. Le Clémi, MédiaÉducation et la DRAC (structures dépendant du ministère de la Culture et/ou du ministère de l’Éducation nationale) présenteront leurs structures et leurs actions.Deux pigistes témoigneront aussi de leur propre expérience dans ce domaine.

    Intervenants : Isabelle Martin (CLEMI), Sylvie Fagnart (Médiaeducation), Sylvie Minvielle (DRAC), Guillaume Bouvy (résidence de journaliste dans le Nord) et Sandra Laboucarie (intervenante régulière en éducation aux médias en France et dans des lycées français en Asie).

  • access_time18h30 – 20h00 : Speed-dating entre rédacteurs et photographes
    keyboard_arrow_down

    (les JRI et les journalistes radio sont aussi les bienvenus)
    Vous êtes rédacteur ou rédactrice et vous êtes à la recherche d’un ou d’une photographe ou vous… êtes photographe et vous recherchez un rédacteur ou une rédactrice pour partir en reportage ? Que ce soit pour un sujet que vous avez en tête ou pour envisager une collaboration sur le long terme, faites connaissance grâce aux 48H de la Pige !

  • access_time20h00 – 00h00 : Soirée

  • access_time09h00 – 09h30 : Accueil et petit déjeuner

  • access_time09h30 – 10h30 : Plénière avec des rédacteurs et des rédactrices en chef, animation Lucie Tourette
    keyboard_arrow_down

    Lors cette plénière, les intervenants et les intervenantes présenteront leur média respectif et surtout expliqueront ce qu’ils et elles attendent des pigistes (types de sujets, façon de leur présenter les synopsis, etc.) et de quelle manière ils et elles travaillent avec eux (contrats, tarifs, etc.).

  • access_time10h30 – 12h30 : Ateliers synopsis avec les rédacteurs et les rédactrices en chef
    keyboard_arrow_down

    Chacun des responsables de médias analyseront les propositions de sujets qui leur auront été faites dans le cadre des « Tremplins » organisés par Profession : Pigiste. Les sujets retenus seront présentés à l’oral. Le rédacteur ou la rédactrice en chef analysera chaque proposition en indiquant ses points forts et ses points faibles, puis sélectionnera la proposition qui lui aura semblé la plus pertinente et la fera entrer dans un circuit de pige normal (commande, prise en charge des frais de reportage, etc.)

    Les places pour ces ateliers étant limitées, inscrivez-vous en ligne à l’atelier de votre choix au préalable (les inscriptions sont possibles jusqu’au 25 juin minuit).

  • access_time12h30 – 14h30 : Déjeuner

  • access_time14h30 – 17h00 : Interventions et table-ronde en plénière, animation Marianne Rigaux

  • access_time14h30 – 14h45 : Intervention d’Hervé Chassain, journaliste à Sud-Ouest et correspondant régional CCIJP, et de Pascale Urbansky, directrice de la CCIJP.
    keyboard_arrow_down

    Cette intervention sera suivie, pour les pigistes qui le souhaitent, d’un atelier pratique qui se tiendra de 14h45 à 16h15.

  • access_time14h45 – 16h15 : Plénière : Nouvelles expériences journalistiques : créer son média quand on est pigiste.
    keyboard_arrow_down

    Qu’est-ce qui pousse à créer son média ? Comment constituer une équipe ? Quels modes de fonctionnement adopter ? Peut-on créer son média tout en gardant d’autres collaborations ?
    Et surtout comment en vivre ? Les intervenants se confieront sur les éléments clés de la création d’un média, de l’idée à la réalisation, sur leurs satisfactions et leurs difficultés.

    # Anne Bideault, directrice éditoriale du magazine parental L’enfant et la Vie
    # Chayet Chiénin, rédactrice en chef et fondatrice du site nothingbuththewax
    # David Medioni, co-fondateur du journal en ligne Ernest
    # Louise Gamichon, fondatrice du site LaïCités

  • access_time16h15 – 17h00 : Remise des Tremplins des 48H de la Pige et mot de la fin des co-présidentes Lucie Tourette et Ludivine Loncle

Les intervenants

  • Pablo Aiquel

    Faire fructifier ses piges en faisant valoir ses droits

    Membre de Profession : Pigiste depuis 2012, Pablo Aiquel écrit principalement sur les collectivités locales et les territoires ruraux (La Gazette des communesLe Courrier des maires). Élu des instances représentatives du personnel (CE/DP) au sein du Groupe Moniteur, il est membre du bureau national du SNJ-CGT, en charge des questions liés aux journalistes pigistes et précaires, depuis le dernier congrès du syndicat en mars 2017, et participe, à l’international, à la commission free-lancers (FREG) de la Fédération européenne des journalistes (FEJ). Ancien élève de l’ESJ Lille et ancien correspondant pigiste à Caracas (Venezuela) pour RFI, il est basé à Vichy, ville qui a accueilli la 4e édition des 48H de la Pige.

  • Cécile Andrzejewski

    Enquêter au long cours

    Cécile Andrzejewski est journaliste indépendante, membre du collectif Youpress. Elle travaille notamment sur les violences faites aux femmes, la santé et le travail. Elle collabore avec Mediapart, Le Monde DiplomatiqueLa CitéParis Match ou La Voix du Nord. En 2017, elle participé au projet d’investigation Zero Impunity, sur le viol comme arme de guerre produit par A-bahn et diffusé par Mediapart.

  • Olivier Bailly

    Créer un média ? Médor : réussites et gamelles d’un jeune magazine belge

    Olivier Bailly est journaliste indépendant, basé à Bruxelles.
    Privilégiant les sujets sociétaux (migration, santé, endettement, interim,…), il a collaboré et collabore avec différents médias en Belgique et France.
    Lauréat de bourses du Fonds pour le Journalisme, de la SACD-SCAM (Brouillon de rêve) et de la Fondation Roi Baudouin, il a remporté le prix de la Presse/Belfius (Belgique) en 2012 et 2015.
    Il fait partie des fondateurs du magazine trimestriel Médor, créé en 2015 et en est membre du Conseil d’administration. Ce magazine est organisé en coopérative et se concentre sur l’investigation en Belgique. En deux ans, Médor a remporté plusieurs prix collectifs et individuels, dont deux prix de la presse, le prix de l’économie sociale, et le troisième prix francophone de l’innovation (de l’Organisation internationale de la Francophonie).
    Olivier Bailly a par ailleurs publié trois livres d’enquêtes/reportages (sur le coton, IKEA, le surendettement) ainsi que trois romans.
    En tant que formateur, Olivier Bailly donne des ateliers d’écriture journalistique dans deux écoles de journalisme (ISFSC et IHECS, Belgique).

Les partenaires