Infos pratiques

Pour aller à Rouen

En train – Gare de Rouen-Rive-Droite
Réservez vos billets :
– sur le site de la SNCF
– sur Trainline
Le troc des billets de train :www.trocdestrains.com / www.kelbillet.com

En covoiturage
– Nous vous proposons une plateforme de covoiturage dédiée aux 48H de la Pige :

– Vous pouvez aussi avoir recours à un site dédié, tel que https://www.blablacar.fr/

En bus
Avec les compagnies Ouibus, Isilines, Flixbus…

En avion
Il n’y a pas de vols réguliers à destination de Rouen. Les aéroports les plus proches sont ceux de Paris (Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly), Beauvais et Caen.

Où les 48H ont-elles lieu ?

Les 48H de la Pige ont lieu dans les locaux de l’Iscom (Institut supérieur de communication et de publicité), 24 place Saint-Marc 76000 Rouen.

Pour aller de la gare aux 48H

L’Iscom (Institut supérieur de communication et de publicité) est situé place Saint-Marc, à 20 minutes à pied de la gare. Si vous êtes très chargé-e-s, vous pouvez prendre le bus. Rejoignez l’arrêt Gare-Rue Verte à droite en sortant sur le parvis de la gare. Deux possibilités s’offrent alors à vous : la ligne 8 vers Ile Lacroix et descendre à République-Quais ou la ligne 11 vers Grand-Val Amfreville-la-Mivoie et descendre à Champ-de-Mars.

Pour aller des 48H au centre-ville historique

L’option la plus rapide : vos pieds ! Les locaux de l’Iscom sont situés en plein centre-ville. Comptez moins de 10 minutes de marche pour rejoindre le parvis de la cathédrale (à 700 mètres du lieu des 48H). Si vous préférez vraiment les transports en commun : téléchargez l’application du réseau Astuce pour retrouver tous les horaires et simuler votre trajet.

Où manger ?

Les petits-déjeuners, repas du jeudi midi, du jeudi soir et du vendredi midi sont compris dans le prix de l’inscription. Possibilité de repas végétarien sur demande lors de l’inscription.

Où se loger ?

Dans l’un des hôtels de la ville. Autre possibilité : le couchsurfing/Airbnb ou chez un pigiste rouennais.

Que faire à Rouen ?

Le Musée des Beaux-Arts présente des œuvres de Braque, Miro, Calder et Nelson en lien avec Varengeville, un village normand où les quatre artistes ont résidé. La belle cour intérieure sous verrière accueille le MBA café : un endroit insolite pour déjeuner ou prendre un café. Tarifs de l’exposition : de 6 à 9 euros, gratuit pour les moins de 26 ans et les bénéficiaires des minimas sociaux.

Le Gros-horloge est l’un des monuments les plus connus de Rouen. Ce pavillon de la Renaissance a donné son nom à la rue qu’il enjambe et qui relie deux autres lieux emblématiques de la ville : la cathédrale et la place du Vieux-Marché. Ouvert de 10h à 13h et de 14h à 19h. Tarifs de 3,5 à 7 euros.

Rendez-vous gourmands

Le marché du Clos Saint-Marc est l’un des plus grands de Rouen. Sous et entre les halles de la place Saint-Marc, on y trouve un large choix de produits frais. Les brocanteurs y tiennent aussi une place importante pour le plus grand bonheur des chineurs.

La rue Eau-de-Robec était autrefois occupée par des teinturiers. Les façades à pans de bois des maisons médiévales et le cours d’eau à leurs pieds valent le détour. Aux premiers rayons de soleil, tables et chaises sont de sortie dans ce quartier plein de charme. Cuisine traditionnelle, bio, locale, collaborative, du monde ou rapide : les flâneurs ont le choix pour se restaurer !

Non loin de Rouen 

Une escapade à la mer pour admirer les falaises d’Etretat et la célèbre aiguille. Après avoir parcouru les sentiers en surplomb de la Manche, rien de tel que de déguster un plateau de fruits de mer dans le centre de ce village de pêcheurs.

Giverny, village à une heure de Rouen où si l’on croit le maître de l’Impressionnisme, Claude Monet, la lumière est comme nulle part ailleurs. On découvre la maison du peintre, mais aussi ses jardins qui lui ont inspiré de célèbres toiles.

Pour aller plus loin : www.lebonguide.com/destinations/haute-normandie/seine-maritime/a-voir-a-faire