L’association en bref

Profession : Pigiste est une association loi 1901 dont l’objectif est de créer des liens pour fédérer, aider et défendre les pigistes. Créée en 2000, elle regroupait 515 adhérents au 27 septembre 2014, des journalistes indépendants de la France entière et quelques journalistes français exerçant à l’étranger. Elle est ouverte aux pigistes quel que soit leur support d’exercice (presse, audiovisuel,web, …).

Notre but ? Faire vivre un lieu de rencontres, d'échanges et d'information. Réfléchir sur l'avenir du métier, en partenariat avec ses nouveaux professionnels : développeurs web, graphistes, designers. Mais aussi fédérer les journalistes pigistes pour faire reconnaître, appliquer et défendre leurs droits ; lutter contre leur précarisation croissante et revaloriser leur image de marque, contribuer à la création d'une solidarité nouvelle entre journaliste pigistes.

Vivez l’aventure !

Lieu de rencontre, d'information, de formation et de réflexion, l’association Profession : Pigiste veut revaloriser l'image de marque des journalistes pigistes et faire avancer les débats autour de la profession et faire entendre la voix des journalistes pigistes via la mise en place des actions suivantes.

  • Fédérer les journalistes pigistes de tous types de presse (écrite, web, audiovisuelle et autres) pour faire reconnaître, appliquer et défendre leurs droits moraux, intellectuels, patrimoniaux, juridiques, sociaux, fiscaux et assimilés, tels que définis par le Code du Travail, la Convention Collective Nationale des Journalistes, le Code de la Propriété Intellectuelle et tous textes officiels en vigueur et à venir. Lutter contre la précarisation croissante des journalistes pigistes. Susciter et favoriser toute action de solidarité entre journalistes pigistes dans l'exercice de leur profession.
  • Se réunir et échanger. Elle encourage à entrer en contact avec les journalistes permanents de la même entreprise ou du même groupe de presse, à contacter les délégués du personnel et les délégués syndicaux lorsqu'il y en a pour mettre les choses à plat et se demander à quel niveau il faut agir, partager ses connaissances et ses expériences (bonnes ou mauvaises). Se rencontrer par ville : elle a mis en place les « apéros pigistes »  pour faciliter les rencontres informelles et conviviales entre journalistes. L'ampleur prise par cette initiative et sa diffusion (listes Internet, bouche à oreille) démontrent le succès de la formule.
  • S'ouvrir aux autres métiers du journalisme. Les pigistes participent aux évolutions de leur profession et il est tout naturel qu'ils se rapprochent des professionnels qui jouent un rôle essentiel dans les nouveaux médias : développeurs web, graphistes, designers, etc. Ces derniers peuvent adhérer à Profession : pigiste. L'association organise des événements pour oeuvrer au rapprochement de ces professions, comme les 48h de la pige.
  • Informer le journaliste pigiste : elle diffuse des informations sur les droits et les devoirs des   journalistes : loi Cressard (loi nº 74-630 du 4 juillet 1974 reprise dans l'article L. 761-2 du Code du travail sur la présomption de contrat de travail pour les journalistes), code du travail, convention collective des journalistes…
  • Former les journalistes pigistes : l'association informe les pigistes sur les formations existantes et défend leur droit à la formation, en lien avec les partenaires sociaux et les organismes de formation. Elle est membre de la coopérative Illya qui développe des formations pour pigistes.
  • Créer et développer des relations entre les membres de l'association et les institutions privées et publiques en vue d'atteindre les objectifs énoncés précédemment, ainsi que par tous les autres moyens susceptibles d'y concourir. Créer des liens avec les autres organisations professionnelles de journalistes.